Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

De nos jours, la gestion des déchets constitue un véritable enjeu socioéconomique et environnemental. Au Maroc, comme à l’échelle mondiale, les quantités de déchets augmentent continuellement, causées par la croissance démographique, l’évolution des modes de vie ou encore par le développement de la technologie. Cela présente désormais un frein aux efforts déployés par les Collectivités Territoriales pour mettre en œuvre la charte nationale de l’environnement et du développement durable qui met la protection de l’environnement au cœur de sa stratégie de développement économique et socioculturel. Actuellement, le secteur des déchets génère environ 18% des émissions de gaz à effet de serre, ce qui est du en grande partie à la collecte et au traitement des déchets, qui produisent des quantités considérables en dioxyde de carbone et en méthane, ayant tous les deux un pouvoir de réchauffement climatique important.

Aujourd’hui, on peut confirmer que la gestion des déchets dépasse le fait d’un service public assuré par l’Administration ou un simple geste de civisme acté par le citoyen, mais elle présente une opportunité pour améliorer la qualité de vie et alléger les dépenses à l’égard de notre économie. Cette nouvelle perception parvient aux procédés de traitement et de valorisation des déchets qui présente un potentiel important en termes de production de l’énergie propre (production de biogaz), la création des emplois verts (tri-récupération-recyclage) et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Cela peut constituer un choix stratégique et durable pour offrant des solutions plus étendues sur le plan environnemental et en répondant aux objectifs de la 28-00 qui porte sur la gestion et l’élimination des déchets.

Consciente de ce qui précède, la Ville de Rabat a instauré une gestion intégrée et durable des déchets ménagers et assimilés en optant pour une délégation de service public, dans sa troisième génération, assurée par des opérateurs privés nationaux et internationaux.

Trois sociétés assurent la collecte et l’évacuation de 365.000 tonnes de déchets ménagers et assimilés produits au niveau de la ville de Rabat chaque année.

Ainsi, La société marociane ARMA assure la pré-collecte, la collecte et l’évacuation des ordures ménagères et assimilées sur le périmètre des arrondissements Hassan, Yacoub Mansour et Touarga, pour une enveloppe annuelle de plus de 62,4 millions de DH par an, tandis que le groupement espagnol Althenia Sando se charge des mêmes services dans les arrondissements Youssoufia, Agdal-Ryad et Souissi pour un montant annuel de plus de 52,3 millions de DH. De son côté, le groupement libanais Sukleen-Averda s’occupe de la collecte et l’évacuation des déchets inertes, des gravats et des encombrements et du nettoiement des voies et des places publiques, ainsi que l’évacuation des produits de nettoiement dans toute la ville de Rabat pour un montant total de près de 103,5 millions de DH.

Outre les services hautement précités, Les contrats de gestion déléguée de propreté concernent  les prestations suivantes:

  • – Enquete de conteneurisation et de distribution
  • – Maintenance et lavage du materiel de pre – collecte
  • – Maintenance et lavage des points de regroupement
  • – Communication et gestion des equipements de pre-collecte
  • – Solutions informatiques pour la gestion des equipements
Back to top