Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Rabat est membre actif de nombreuses organisations :

  • Cités et Gouvernement Locaux Unis (CGLU) au sein desquelles Rabat occupe de nombreux postes de responsabilité :
  • Présidence de la Commission Finances Locales et Développement de CGLU (voir encart ci-après).
  • Membre de Métropolies, l’association mondiale des grandes métropoles, à travers laquelle Rabat a co-fondé leFonds Mondial de Développement des Villes(FMDV).
  • Vice-Présidence de la section Afrique du Nord de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLUA)
  • Abrite le siège de CGLUA
  • Association Internationale des Maire Francophones. Avec l’appui de l’AIRF, Rabat a informatisé les services de l’état civil des arrondissements de la ville et a réalisé des aménagements paysagers.
  • Cités Unies France,
  • Comité Permanent pour le Partenariat Euro-Méditerranéen des Pouvoirs Locaux et Régionaux, dont la Commission « Pour la coopération économique et financière » est présidée par le Maire de Rabat. 
  • Organisation des Villes Arabes,
  • Réseau LEDNA(Local Economique Développement Network of Africa),
  • Organisation des Villes et Capitales Islamiques (ICC),
  • Assemblée Régionale et Locale Euro-méditerranéenne (ARLEM),
  • Rabat s’implique aussi fortement dans les réseaux thématiques auxquels elle adhère dont les réseaux : LUCI  (éclairage public)  AIVE (villes éducatrices), Délice (promotion de la gastronomie locale)

Présidence de la Commission des Finances Locales pour le Développement de Cités et Gouvernements Locaux Unis

Depuis 2009  la ville de Rabat préside la Commission des Finances Locales pour le Développement (CFLD)  de Cités et Gouvernements Locaux Unis. Au cours de ces dernières années, la ville de Rabat, au travers de la Commission, a travaillé avec CGLU à la construction d’une stratégie et d’un plaidoyer communs en vue d´améliorer les processus de décentralisation financière, de promouvoir un financement équilibré des territoires, et de permettre ainsi aux collectivités locales d’améliorer les conditions de vie de leurs populations.

Soutenue notamment par le Royaume du Maroc et la coopération française, la Commission des Finances Locales pour le Développement mène ainsi des activités visant à promouvoir le débat et le dialogue, la production et le partage de connaissances et l’échange d’expériences : ateliers de haut niveau, animation d’un réseau de professionnels des finances locales, mise en œuvre d’un projet d’observatoire des finances locales.

En 2012 et 2013, la commission a concentré ses activités sur le continent africain, en menant conjointement avec CGLU Afrique une opération de recueil des données financières locales sur 34 pays. Celle-ci constitue une première étape du projet d’observatoire africain des finances locales, et à terme, du projet mondial d’observatoire des finances locales.

Le réseau des directeurs financiers des villes d’Afrique, constitué et réuni pour la première fois à Dakar en décembre 2012 à l’occasion d’Africités, prend une place particulièrement active

Back to top